Symptômes du stress

Langage du corps 

Les symptômes du stress sont à considérer comme un langage du corps, comme des messages, des signaux d’alerte. Ils nous informent de notre état de santé et de fatigue pour agir en conséquence. 

Le corps n’étant pas un ennemi ou encore moins un obstacle, il contribue à notre bien-être. Il est indispensable pour notre survie. Lutter contre les messages du corps ne fera que les repousser et augmenter leur force, puis à terme déclencher des maladies. 

D’un point de vue psychosomatique, certaines maladies (ulcère, hypertension, attaque de panique, embolie…) sont la conséquence de nos états émotionnels ou du stress. Le burn-out est le stade ultime d’une fatigue croissante.

Les symptômes du stress sont différents pour chaque personne. Les identifier nous aide à mieux les reconnaître, savoir où nous en sommes, si nous tirons trop sur la corde ou pas.  

Si vous êtes régulièrement soumis à des périodes de stress, il peut être utile de les répertorier afin de comprendre votre état de fatigue et ce que votre corps souhaite vous exprimer.

Les symptômes corporels 

– front ou mâchoire crispé
– gorge serrée
– grincement des dents
– maux de dos
– points serrés
– maux de tête
– palpitation cardiaque ou tachycardie
– pression sanguine élevée
– tendance à sursauter
– respiration plus rapide, superficielle ou en apnée
– estomac noué, retournée ou avec des ballonements
– brûlures d’estomac
– nausées
– perte ou augmentation soudaine de l’appétit
– problèmes de peau
– étourdissement ou vertiges
– insomnies, sommeil difficile
– tensions dans les épaules et/ou la nuque
– froid aux mains ou aux pieds
– bouffées de chaleur ou frissons
– cycle mensuel changé
emotion

Les symptômes cognitifs du stress

Le stress rend : 

– nervosité
– irritabilité
– réactions intempestives
– hypersensibilité émotionnelle
– difficulté à s’exprimer

– parler trop vite ou trop fort
– nombre croissants d’erreur et de petits accidents

– consommation accrue de stimulants (café, tabac, sucre, alcool…)
– pertes de mémoire

– difficulté à prendre des décisions 

On peut noter des pertes de mémoire, un manque de concentration, une baisse de la libido.

Des sentiments d’insécurité, de vulnérabilité ou d’abandon, l’impuissance, l’incapacité, le désespoir, l’isolement, l’anxiété et la dépression.
Quand l’état d’épuisement s’installe, l’efficacité et la productivité diminuent. La procrastination augmente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *